Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de patois a donné 41 résultats.

dimanche, juin 9 2019

De tout un peu... (Juin 2019)

A L’OUEST : Au FAUBOURG (Suite)

La maison de Mr et Mme HAISSAT a reçu sa “robe de mariée” en l'occurrence les enduits extérieurs de couleur claire qui en fait vraiment une maison élégante. La mise en oeuvre de ce travail terminal n’a pas été une tâche aisée puisque marquée par un violent orage en cours d’exécution le Lundi 3 Juin à 13H.

Laissons maintenant les propriétaires-constructeurs poursuivre leur oeuvre en leur souhaitant bon courage.

Vraiment l’entrée Ouest de notre village affiche une “bonne mine”...

MaisonFaubourg_2019-02.jpgMaisonFaubourg_2019-03.jpg

Et si on s’occupait aussi (et enfin) de la rénovation, de la mise en oeuvre définitive du blockhaus Ouest tout proche, mémoire des Poilus de la première guerre mondiale?...

Une présentation décente s’impose depuis un bon moment déjà.

Nous sommes porteurs d’une Mémoire qui ne doit pas s’éteindre .

Notre devoir est de ne jamais oublier nos Aînés de la guerre 14-18 en ce blockhaus de Fréménil.

Voir également notre article du 31/05/2019 “Questions-->Réponses : Les constructions militaires.

NOTRE PATOIS LORRAIN

Notre modeste contribution à la connaissance du patois lorrain trouve un écho dans “le monde spécialiste” des langues régionales.

Le site Lexilogos ouvert au grand public s’est donné pour thème : les mots et merveilles d’ici et d’ailleurs.

Dans la référence “Dictionnaire lorrain” on y trouve notamment en bonne position

  • Patois lorrain de Fréménil (pays de Lunéville) par Jean SPAITE
  • ainsi que Patois lorrain et français régional (Lunévillois) par Christian HERBÉ

Le site Lexilogos est une source de références sur les dictionnaires de patois régionaux.

VISITES DU SITE PAR LES INTERNAUTES (Suite)

Notre Article du Lundi 20 Mai 2019 relatif à la visite de notre site a surpris pas mal de personnes du lieu.

Mais oui, par de nombreuses visites sur internet, notre petit village est mieux connu en France et à l'Étranger, et les sujets de recherches se révèlent assez variés tant en Histoire (guerres 14-18 et 39-45) que Monuments (église, blockhaus, calvaires) , patois, personnages (maires, instituteurs, curés, Mlle MENGIN, Marie COLIN, le père DENIS), les ponts (Banvoire, Chemin du cimetière), l’arrivée de l’électricité, les concerts, pour les amoureux des trains, le tacot, les livres, l’école, les linteaux de portes, le Patrimoine, etc…

Nous reviendrons de temps en temps sur ces visites qualifiées d’étonnantes par nos interlocuteurs.

Et si on s’occupait AUSSI de rendre notre village encore plus accueillant dans sa présentation, dans son image, dans son embellissement, dans son travail de Mémoire ?...

ACCÈS PMR

Ils l’ont fait … Eux !!!

L’Est Républicain du 1er Juin 2019 nous informe qu’à “ REPAIX l’église sera bientôt accessible à tous “.

La commune de REPAIX , 94 Habitants au recensement 2016, située à 2,15 Km. de BLAMONT, possède la belle église Saint Paul datée du XVIIIe siècle, construite sur un petit promontoire accessible par un cheminement en pente de 9% posant de véritables problèmes aux personnes handicapées et à leur fauteuils roulants.

Comme pour la plupart des églises de nos villages, il n’y a certes pas des messes tous les dimanches, mais même si les cérémonies ne sont pas nombreuses il existe une loi à laquelle il faut se conformer relative aux normes d’accessibilité des personnes à mobilité réduite (PMR) aux édifices publics.

L’église du village fait partie de ces édifices et doit obligatoirement répondre à cette obligation.

La commune de REPAIX a fait réaliser par l’entreprise NITTING de BLAMONT les travaux d’un accès dont la déclivité maximale autorisée est de 5%.

En local, FREMENIL 223 Habitants au recensement 2016, malgré l’annonce le 8 Avril 2016 par Mr le maire en personne de la mise en conformité de l’accès PMR de notre église Saint Pierre aux liens N'EST TOUJOURS PAS RÉALISÉ.

L’église est un établissement ouvert au public et la commune doit en assurer le libre accès notamment pour les fauteuils roulants pour handicapés.

Souhaitons une prochaine réalisation de ce projet.

Rappelons que la Loi PMR date du 11 Février 2005 est applicable depuis le 1er Juillet 2007 aux établissements recevant du public.

FREMENIL est en retard !!!

Voir nos articles des 21/07/2016 et 28/03/ 2018.

Le PONT de la BANVOIRE

Une visite sur le chantier nous a permis de voir le pont équipé de ses glissières de sécurité installées… Affaire à suivre.

TravauxPontBanvoire_05.jpgTravauxPontBanvoire_06.jpg

Jean SPAITE Juin 2019

lundi, mai 20 2019

Visite du site par les internautes

Il y a un bon moment que nous n’avons pas abordé ce sujet:

Qui sont nos visiteurs et quels sont les sujets qui les intéressent ?


Pour les temps récents nous avons des pointes de 23 visiteurs par jour (le 8/5/2019)

avec des minis de 6 visites / jour ( le 29/4/2019).

Pour un petit site comme le nôtre, ayant pour seule ambition de faire connaître “ Fréménil, un village lorrain”, le résultat est encourageant et dure depuis 2006.


Afin de répondre à votre curiosité bien évidente, voici le relevé des visites du site les Mercredi 15, Jeudi 16, Vendredi 17 et Samedi 18 Mai 2019, soit 4 jours.


====================================================

Dates et Heures              Nations,Régions, Localités             Sujets

====================================================

Mercredi 15/5

5H47      FRANCE, Auvergne-Rhône-Alpes       Fréménil, un village lorrain

                                       PONTCHARRA

6H30 CHINE                                        Fréménil, un village lorrain

                                       BEIJING

12H52 SUISSE, Vaud                                     Fréménil, un village lorrain

                                       LAUSANNE           Le petit village

13H28 FRANCE, Haut de France                  Pour les amoureux des trains

                                       VALENCIENNES    Petit ch.d.fer de Maron V.d.F.

13H30 USA , Virginie                                      ____

                                      ASHBUM

16H09 USA, Illinois                                       Souvenirs guerre 14-18

                                      CHICAGO

16H40 ITALIE, Lazio                                      Fréménil, un village lorrain

                                      FROSINONE

18H10 FRANCE, Auvergne-Rhône-Alpes      Fréménil, Bonne année 2019

                                      St JEAN d’AULPS

18H23 ESPAGNE,                                    Aqui Radio Andorra

                                      CATALUNYA

19H02 FRANCE, Occitanie                             Transports page 2

                                       ALES

19H09 FRANCE , Ile de France                        Patois lorrain

                                      NOISY le Grand

20H34 FRANCE, Ile de France                        Transports page 5

                                       ASNIERES s/ Seine

21H27 PAYS BAS, Zud Holland                        Transports TED

                                       ROTTERDAM

22H49 USA , Illinois                                        Souvenirs guerre 14-18

                                       CHICAGO

Jeudi 16/5

0H19 FRANCE, Nouvelle Aquitaine                Le poste de Radio Philips

                                       Le TEICH

1H05 FRANCE, Occitanie                            Les inscriptions s/ les

                                       TOULOUSE            linteaux de portes

2H26 USA, Illinois                                      Souvenirs guerre 14-18

                                       CHICAGO

3H24 USA, Illinois                                       Souvenirs guerre 14-18

                                        CHICAGO

8H18 FRANCE, Grand Est                         Pour les amoureux des                      

                                        Sainte BARBE         Trains, Wagons Lunéville

11H34 FRANCE, Auvergne -Rhône-Alpes        Hommage Jean LANHER

                                        AIX les BAINS

13H30 FRANCE, Grand Est                           Transport TED

                                         CARLING

15H28 FRANCE, Nouvelle Aquitaine                 Les inscriptions s/ les

                                         PARDIES            linteaux de portes

15H42 CHINE, Henan                               Fréménil , un village lorrain

                                         ZHENGZHOU

17H28 FRANCE, Ile de France                        Après l’école 1920-1930

                                         MORSANG s/ Orge

17H51 FRANCE, Grand Est                          Le voeu de la paroisse

                                         METZ

18H44 FRANCE, Occitanie                            Les inscriptions s/ les

                                         PAMIERS            linteaux de portes

19H17 FRANCE, Centre-Val de Loire               Notre patois lorrain

                                         Saint CYR s/ Loire

21H25 FRANCE, Occitanie                             Les inscriptions s/ les

                                          CAGNAC les Mines    linteaux de portes

22H28 FRANCE, Grand Est                            Notre patois lorrain

                                          METZ              15 e partie

23H06 FRANCE, Ile de France                     Au temps du tacot LBB,

                                           SARTROUVILLE Frem.trains,Tirefonds,travers

23H19 FRANCE, Auvergne-Rhône-Alpes         Notre patois lorrain

                                           CHAMBÉRY       2 e partie

Vendredi 17/5

9H46   USA, Illinois                                         Monument morts p.France

                                            CHICAGO   (1939-1945)

10H46 FRANCE, Ile de France                      Blockhaus à l’abandon

                                           VRED

11H17 FRANCE, Grand Est                      Pour les amoureux des

                                           METZ          trains (suite)

12H45 FRANCE, Grand Est                   Frem. 1 village lorrain

                                            OGEVILLER Beaux villages, pages 2, 3.

15H23 FRANCE, Auvergne-Rhône-Alpes    Pr. les amoureux des trains

                                            ISSOIRE

                             

16H07 FRANCE, Normandie                 Le pont chemin du cimetière

                                            CAEN

17H19 FRANCE, Ile de France                 Souvenirs guerre 14-18

                                            NOISY le Grand

17H52 BELGIQUE, Vlaams Gewest            Les inscriptions s/ les

                                            STERREBEEK linteaux de portes

18H29 FRANCE, Grand Est                  Fréménil un village lorrain

                                            LUNEVILLE

18H53 FRANCE, Occitanie                    Les inscriptions s/ les

                                            SETE       linteaux de portes

22H35 FRANCE, Normandie                 Quand on parlait patois

                                            TOURLAVILLE

Samedi 18/5

8H28 FRANCE, Grand Est                        Pour les amoureux des

                                            ESSEGNEY trains, Wagons Lunéville

10H40 FRANCE, Occitanie                  Morts pour la France

                                            VAILHAUQUES Guerre 14-18

10H43 FRANCE, Provence-Alpes-Côte d’Azur  Aqui Radio Andorra

                                            ANTIBES     Souvenirs

16H16 FRANCE, Ile de France                 Pour les amoureux des

                                             PARIS      trains (Mai 2015)

18H15 FRANCE, Grand Est                Notre patois lorrain

                                             NANCY    (17 e partie)

18H15 FRANCE, Grand Est                Notre patois lorrain

                                             REMIREMONT (17 e partie) (5 actions)

20H32 FRANCE, Grand Est                 Notre patois lorrain

                                             BAR le DUC  ( 12 e partie )

21H48 FRANCE, Grand Est                Sur ta Lorraine (16/1/2016)

                                             CARLING

21H48 FRANCE, Grand Est       Nancy, 1 photo, 1 page d’histoire

                                              DOMBASLEs/Meurthe Tramway Pont St Jean

21H58 FRANCE, Ile de France                Les inscriptions s/ les

                                              VIRY-CHATILLON linteaux de portes

22H20 FRANCE, Ile de France                Notre patois lorrain

                                              NOISY le Grand (12 e partie )

23H28 FRANCE, Grand Est                Pour les amoureux des

                                              CHARLEVILLE-MAIZIERES trains (Octobre 2013)


Que penser de ce relevé sur quatre jours de ce mois de Mai 2019 ? :


  • Nos internautes visiteurs nous viennent des quatre coins du monde, avec une majorité bien légitime pour la France.

  • Les sujets sont bien sûr Fréménil, un village lorrain, avec ses inscriptions sur les linteaux de portes, ses blockhaus, les souvenirs des guerres et des morts pour la France.

  • Une mention spéciale doit être dédiée à “ notre patois lorrain “.

  • Les transports , avec les amoureux des trains !!!...

       De toute façon, notre modeste site fait connaître notre petit village lorrain avec ses personnages, son histoire, ses monuments, et ...l’envie de venir y habiter !! Pourquoi pas, il y a des terrains à bâtir et des maisons à vendre…

        Pour terminer, voici la liste des PAYS qui ont eu la gentillesse ( et la curiosité ) de venir nous rendre visite sur notre site :


Etats Unis,  Pays Bas, Corée du Sud, République Tchèque, Belgique, Italie, Luxembourg, Allemagne, Espagne, Portugal, Russie, Chine, Suisse, Maroc, Brésil, Canada, Inde.



Jean SPAITE Mai 2019

   

mardi, avril 23 2019

Notre patois lorrain (24ème partie)

Patois_Lorrain.gif
  • Un NION                      :    Expression “ Il a reçu un nion “ → Un coup, un hématome.
  • Un FION (ou des Fions) :    Expression “ Elle envoie des fions” → Elle profère des paroles injustifiées, des paroles qui font mal, un reproche.
  • “C’est du PROPRE  ! “    :    Expression “ Eh bien, c’est du propre ! “ → Quel gâchis ! 
  • RABABOUER                 :    Verbe   Reprocher  → Remettre en place.
  • La RAFILOTTE               :   N F    Pierre émeri servant à aiguiser une faux ( elle repose dans un étui, souvent une corne de vache dans laquelle on a mis de l’eau)
  • La CONFIOTE                 :   N F   La confiture
  • COURSER                       :    Verbe  Courir après quelqu’un , poursuivre
  • COUVE-TE“                  :    Expression  →  Tais-toi
  • CRAILLER des Yeux “   :    Expression   → Ouvrir les yeux en grand, écarquiller les yeux.
  • La BABETTE                   :   La bonne du curé, la servante.

Jean  SPAITE     Avril 2019

mardi, mars 19 2019

L'école d'autrefois... il y a plus d'un siècle, à Fréménil

Au hasard des rangements, de vieux cahiers d’école viennent de tomber entre mes mains. Parmi ceux-ci, un exemplaire a retenu mon attention dans cet héritage de vieux papiers du début du siècle dernier. C’est avec surprise que j’ai pris connaissance du Cahier de Roulement, objet totalement inconnu de nos jours. Chaque jour de la semaine, il était tenu par un ou une  élève, puisque l’école était mixte.

Pour le bonheur des généalogistes on peut ainsi relever les noms de nos ancêtres avec leur âge à une date précise. Voici les noms des élèves de notre village de ce temps là : 

  • Mercredi 6 Décembre 1911    >  Marie GERARDIN âgée de 10 ans
  • Jeudi        7       “   ( C’est le jour où il n’y a pas d’école, donc pas d’élève mentionné )
  • Vendredi   8       “  ( L’élève a oublié d’inscrire son nom!!! )
  • Samedi     9       “                     >  Jeanne VILLEMAN     9 ans
  • Lundi        11     “   (Encore un nom oublié!!)
  • Mardi        12     “                     > Yvonne  CARRIER     10 ans
  • Mercredi   13     “                     > Jeanne  MASSON      10 ans
  • Vendredi   15    “                      > Emilienne  VILLEMAN  9 ans
  • Samedi     16     “                     > Henri  HEFTER           10 ans ½
  • Mardi        19     “                     > Marcelle MANONVILLER 12 ans
  • Mercredi   20     “                     >  Marie GERARDIN       10 ans
  • Vendredi   22    “                      > Henriette MANONVILLER  (11 ans)
  • Samedi     23     “                     > Josephine CARMENTRE  11 ans ½
  • Lundi        25     “   ( C‘est Noël , jour férié )
  • Mardi        26     “   (  Nom oublié )
  • Mercredi   27     “            “
  • Vendredi   29     “            “
  • Samedi     30     “                  > Jeanne VILLEMAN  11 ans ( elle avait  9 ans le 9/12 ?)
  • Vendredi    5 Janvier 1912       > Jeanne MASSON  10 ans
  • Samedi      6      -                     >  Alice CROUZIER  10 ans
  • Mardi         9      “                     >  Yvonne CARRIER  10 ans
  • Mercredi    10    “                     > Marcel  MANONVILLER (14 ans)
  • Vendredi    12     “                    > Henri HEFTER  11 ans
  • Samedi      13     “                    > Marcelle MANONVILLER  12 ans

Arrivé au terme de ce ”Cahier de Roulement“  inattendu, nous pouvons apporter les précisions suivantes pour situer le contexte en l’année 1911.

On relève 237 habitants en 1910 dans notre village, puis 240 habitants en 1913.

Nous sommes à l’époque du “trio” communal : Maire, Instituteur, Curé, qui est particulièrement respecté.

Attardons-nous sur l’instituteur.

Le “Maître d’école” représente le savoir.

C’est lui le “Hussard de la République” qui se révèle un combattant actif du patois lorrain  encore bien vivant devant la langue française à enseigner et à imposer !!

Il est chargé d’inculquer le Lire, Écrire et Compter, avec en supplément l’Histoire, la Géographie et les Sciences.  En monde rural, c’est l’époque de la classe unique : où  les petits, les moyens, les grands, avec des cours adaptés, vivaient dans la même classe.

Saluons ces dévoués membres de l’école publique qui préparaient en sortie de scolarité des jeunes qui savaient LIRE et ÉCRIRE, et fiers d’avoir réussi à 95 % leur CERTIFICAT d'ÉTUDES.  Et avec les leçons de morale et d’instruction civique, ils avaient un passeport de savoir vivre en Société.  Nos amis internautes qui connaissent bien l’école actuelle pour y avoir enseigné sont témoins du changement d’époque...  

Souvenons-nous aussi qu’à la période évoquée, les instituteurs du village étaient :

  • Joseph KRETZ  de 1905 à 1912
  • et Paul BALLAND de 1912 à 1914

Nous étions à 3 ans de la première guerre mondiale au cours de laquelle l’instituteur Paul BALLAND allait être tué le 19 Septembre 1914 à l’âge de 28 ans.

Saluons respectueusement ces dévoués acteurs de l’enseignement à qui nous devons tant.

Jean  SPAITE  Mars 2019

jeudi, mars 14 2019

Notre patois lorrain (23ème partie)

Patois_Lorrain.gif
  • MANRE     ( manrr’ )        :  Mauvais
  • Un CHECHE   ( chêch’ )    :  Un sac
  • Un CHECHOT ( chêchot’ ) :   Un petit sac, un sachet
  • Une QUEUMEROSSE (keumeross’) : Un ustensile de cuisine muni d’une queue, d’un manche
  • Un TOTEH’  ( totéh’ ou  toteille ) : Un récipient qui peut être une bouteille, un bol ou une soupière
  • Une BLANQUE  (ou une bablanque ) : Une loterie sur une fête foraine, un stand de tir ou de confiserie-  En terme général →> table formée d’un plateau en bois posé sur deux tréteaux , un étalage dans une brocante par exemple.
  • L’ ACCROCHOTTE  (N.F. )  :  Partie d’une serviette sous forme d’un anneau destinée à accrocher ladite serviette.
  • Un RATICHON  ( râtichon ) ( N.M.)  :  Se dit d’un reste de légume . Par extension, désigne un enfant au physique défavorable, peu agréable.
  • Ca BROUSSINE (ça broussine ) ( du verbe lorrain broussinner ). Pluie qui tombe sous la forme d’un léger crachin. Expression utilisée fréquemment en Lorraine.
  • RAMICHTOQUER  (râmichtoquer ) (Verbe ) : Réparer provisoirement - Souvent bricolage imparfait.
  • REBABOUILLER  ( rébabouiller ) (Verbe ) Répondre durement à une question - Dans le langage courant “ Remettre en place”. 
Jean SPAITE   Mars 2019

dimanche, janvier 20 2019

Notre patois lorrain (22ème partie)

Patois_Lorrain.gifNotre dernier article consacré au patois lorrain date déjà d’un an  (5 Janvier 2018)

Il est grand temps de faire revivre ce langage pittoresque qui nous ramène au siècle dernier où il était pratiqué couramment .

Voici quelques mots et expressions typiquement lorraines.

  • Aller DERVI DERVO  (dervine dervatte)  (expression)
    marcher de droite à gauche (suite à un abus d’alcool ? )
  • BOCQUESSER     (V.)
    Boiter
  • En FAIRE TOUT UN PLAT  (Exp.)
    Exagérer
  • RAMEUTER        (V.)
    Rassembler bruyament des gens
  • BLABLATER        (V.)
    Raconter des histoires, bavarder intensément
  • Des PANDELOQUES  (N.F)
    Perles qui pendent d’un lustre (en verre ou en cristal) ou d’un collier ou de boucles d’oreilles. 
  • Les COURILLOTTES  (ou couryottes)  (N.F)
    Lacets, ficelles
  • DEFRANDIE (défrandié)  (V.)  [ son gilet , il est tout défrandié]
    Tellement usé que les bords unis sont aujourd'hui en franges , en dentelles.
  • Un GAUMEU  ( ou gômeuh ) (N.M)
    Ustensile fait d’une casserole (vieille) équipée d’un long manche permettant de vider un gros récipient. Avant l’arrivée des WC dans nos villages on se servait d’un gaumeu pour vider le réservoir, la fosse fixe !!   Le mot gaumeu vient du nom gamelle,  nom vulgaire désignant un récipient de cuisine.
  • Des BACHONS  (bâchons)  (N.M)
    Planches en bois brut servant de plancher pour les porcs dans leur réduit (leur logement)
  • BASSOTER      (V.)
    Faire un petit travail , peu intéressant.
  • La  BOUDOTTE   (N.F)
    Le nombril
  • Un FLO    (N.M)
    Un ruban de fermeture d’un paquet .
  • Un  RAPIAT, une RAPIATE (rapiât  , rapiâte)   (N.F ou N.M)
    Un ou une avare.

Jean  SPAITE    Janvier  2019   

lundi, janvier 8 2018

Hommage à une personnalité lorraine : Jean LANHER

jean-lanher.jpgC'est avec émotion que nous avons appris le dècés jeudi 4 Janvier 2018 à l'âge de 94 ans de Jean LANHER Professeur d'Université de Lorraine .

Né à Montmédy (Meuse) dans une famille d'agriculteur, il est resté toute sa vie en relation étroite avec le monde paysan.

Professeur d'Université à la Faculté de lettres de Nancy, il s'était donné une spécialité de faire connaître les richesses du patois lorrain quelque peu oublié de nos jours.  On lui doit un Atlas linguistique et ethnographique de la Lorraine romane en collaboration avec Alain LITAIZE et Jean RICHARD, mais aussi un Dictionnaire du français régional de Lorraine paru en 1990 qui fait référence. Admis à la retraite en 1993, il avait poursuivi ses conférences et donnait également des cours à l'Université de la culture permanente.

Rappelons qu'au début du XXéme siècle, les patois régionaux pratiqués dans chacune des provinces avaient fait l'objet d'une guerre linguistique menée par les "maîtres d'écoles" obéissant à Jules FERRY pour étendre le français à tout le pays. Les écoliers d'alors étaient punis s'ils parlaient le patois alors que, lorsqu'ils rentraient à la maison, leurs parents et surtout leurs grand-parents pratiquaient toujours le patois chez eux.

C'était le temps du certificat d'études oublié de nos jours !!

Nous constatons que la langue française qui devait régner dans toute la nation se trouve aujourd'hui menacée par des altérations parasites. Mais ça, c'est une autre histoire !!

Un souvenir personnel me revient en mémoire. Il date des années 1960-1970. A l'issue d'une des conférences de Jean LANHER, nous avions dialogué avec passion sur des mots de patois lorrain. Suite à la demande de Jean LANHER, je proposai le verbe "châcher" qui signifie tasser à l'aide de ses pieds. Quand on rentre le foin, on le monte au grenier, et, pour gagner de la place, réduire le volume, on le tasse en marchant dessus. Cette tâche était souvent dévolue à la jeunesse et se traduisait par une belle gaieté !

Parmi les acteurs du dialogue improvisé par Jean LANHER se trouvait le Père BRANDICOURT (1) ardent défenseur du patois lorrain mais également expert en latin. Et le Père BRANDICOURT nous rappela que le verbe lorrain "châcher" avait des relations latines avec "les jambes". Donc pour "châcher" le foin on utilise ses jambes.  Ainsi nous constations que notre patois lorrain avait des racines latines.

Rendons hommage à Jean LANHER qui a permis de faire connaître "notre patois lorrain" et même d'une certaine manière de le faire revivre.

A ce titre, il devait figurer avec honneur sur notre site.

 (1)  Le Père BRANDICOURT.  Personnage religieux bien connu dans toute la Lorraine. Jésuite il était aumônier à la prison Charles III de Nancy mais s'était révélé un créateur de talent du Théâtre de marionnettes sacrées de Nancy. Il avait été ordonné prêtre en 1931. Sa parfaite connaissance de la Lorraine se révélait dans ses réparties aux accents du terroir : Il savait parler le patois.

Jean  SPAITE  Janvier 2018

Crédit photographique : l'Est Républicain du Samedi 6 Janvier 2018

vendredi, janvier 5 2018

Notre patois lorrain (21ème partie)

Patois_Lorrain.gif

  • Un ZIGZORNIFF  N.m.  Une signature illisible, un gribouillis
  • Un TREUBEUH    N.m.  Voiture automobile très ancienne qui fait beaucoup de bruit(teuf-teuf), qui peut souvent tomber en panne, mais qui repart bientôt, qui ne va pas vite, mais qui, malgré tout, marche toujours !
  • MISS'TOUFFLE  (Une, des )   Vient de "emmitoufler" déformé en "emmistoufler"; se recouvrir pour se protéger du froid: des gants ou des moufles en laine pour les mains, un bonnet et une écharpe pour la tête. "Par le temps-là, on a mis des miss'touffles"
  • Un BOCK-NIQUE  N.m.  Situation, quelque chose d'embrouillé, pas clair." Le gamin-là, il a fait un tel bock-nique, je n'vous dis pas! "
  • Etre chargé A MITRAILLE    Expression souvent utilisée en Lorraine. Signifie être lourdement chargé, avec un bagage d'un poids important.
    Rappel de la guerre 14-18 où les soldats approvisionnant les mitrailleuses portaient sur les épaules les bandes de balles de mitrailleuses (la mitraille), d'un poids important.
  • BARZINGUE                  Expression lorraine argotique.
          1) " Filer à tout barzingue "    Aller à grande vitesse, rouler vite.
          2) " Faire du barzingue "        Faire du bruit.
  • Un RENGUENAH   N.m.   Déformation de "renguenard" Personnage qui répète toujours la même chose, les mêmes sujets, la même rengaine.
  • MAL FOUTU                     Expression : mauvaise réalisation d'une construction.
  • Etre FOUTRAILLE (foutraillé)  Expression : être en mauvaise condition physique mais avec une présence de fièvre,début de maladie, cause d’inquiétude. 
  • MARONNER       Verbe        Regretter, être déçu.
  • FICHU      Variation sur le mot FICHU.
    Le mot FICHU mérite une certaine réflexion.
    - En temps que nom commun, il signifie une pièce d'étoffe, de laine par exemple, pour protéger la tête d'une femme. "Elle avait un fichu sur la tête".  Mais le fichu peut être utilisé autour du cou, en modèle léger il devient un foulard dont le plus célèbre modèle est le foulard HERMES d'un style évident, assez cher, et qui n'était pas employé dans nos campagnes aux budgets modestes !!
    - Le FICHU  se retrouve comme adjectif:   Il correspond à mauvais > " Il a un fichu caractère" .
                                                                  Ou a une finalité       > " C'est fichu"- "Il est fichu".  Dans l'expression "Il est mal fichu", cela correspond à une mauvaise condition physique passagère.   On peut retrouver l'adjectif fichu dans "C'est mal fichu" qui signifie une mauvaise réalisation dont le synonyme argotique lorrain est: "C'est mal foutu".
    Ainsi, l'étude inattendue d'un mot courant, nous permet d'en dévoiler toutes ses richesses...  

Jean  SPAITE  Décembre  2017

dimanche, décembre 3 2017

Notre patois lorrain (20ème partie)

Patois_Lorrain.gif

  • HARQUER           V.    : Marcher péniblement.
  • JANDOLER          V.    : Aller de droite à gauche en marchant ; personne ivre.
  • Ch'sais t'y d'belle moué !  :  Expression lorraine " Est-ce que je sais moi ! "
  • Un FOUTU machin   Adj.  : Une affaire, un projet détestable . Expression dédaigneuse.
  • Du FOURBI         N.M.  : Familièrement une affaire encombrante " Quel fourbi le machin là".
  • Les OREMUS        N.M.  : Les discours.
  • Je n'srome fiante hinlet    :  Expression lorraine " Je ne serais pas confiante ainsi" 
  • DÉMANTIBULER      V.    : Démonter, détruire.
  • Un BEURRA         N.M.  : Un beurra est un bélier . Personnage têtu.
  • ASTOUR                  : Littéralement " A cette heure" , traduisez : Aujourd'hui.
  • Des MANIGANCES          : Manières, procédés douteux.
  • NAN-NAN                 : Un nonchalant , qui fait tout lentement.

Jean  SPAITE   Décembre 2017

vendredi, octobre 27 2017

Notre patois lorrain (19ème partie)

Patois_Lorrain.gif

La dernière fois que nous vous avions parlé du patois, c'était pour vous informer d'une initiative réalisée à l'école de MOIVRONS et portant le titre "Le patois lorrain en 10 leçons" (article du 30/01/2016). Ainsi les petits lorrains d'aujourd'hui ont la possibilité de découvrir le parler des lorrains d'hier ! Beau programme qui mérite d'être continué.  De notre côté, très modestement, nous œuvrons aussi pour faire connaître, redécouvrir peut-être, ces mots, ces expressions qui étaient pratiqués par nos ancêtres et qui font partie de l’Histoire d'une province.

Justement, nous avons "raclé les fonds de tiroirs" (voir ci-après) pour retrouver des mots, des expressions oubliées. Découvrons ensemble :

  • RACLER LES FONDS DE TIROIRS  Expression  : Faire appel à des souvenirs oubliés.
                                                                                 Gros efforts pour sortir ses maigres économies.
  • MEUGNIOU (ou mogniou)   n.m.  : un garçon difficile pour la nourriture
                                             au féminin: une meugniouse (môgniouse)
  • NEREUX   (ou nareux)    n.m. : un néreux est une personne délicate, méfiante sur l'alimentation ou sur la présence de son voisin, qui ne veux pas se salir, dégouté.
                                         au féminin: une néreuse (nareuse)
  • TOMBER EN ARRIERE-DOS    Expression typiquement lorraine : Faire une chute sur le dos.
  • BANWOIH (ou banvoua, banwah) n.m. : le garde champêtre
                                                       étymologiquement : le gardien du ban (ban = propriété seigneuriale ou communale) (ward = du germain , warden : garder)
  • FIARANT                  n.m. : personne fière, orgueilleuse, dédaigneuse
                                             ou personne qui sent mauvais.
                                   au féminin une fiarante.
  • FLAGADA                 adj. : état d'une personne faible, fatiguée.
  • Le BAMBOUR           n.m. : mot affectueux des mamans pour désigner le ventre de leur bébé.
  • La MEUROTTE          n.f.  : mélange de préparation pour les beignets
                                            ou sauce vinaigrette pour la salade.
  • La MIGAINE             n.f.  : mélange d’œuf et de crème répandu sur les quiches.
  • FIEUR'H                  adj.  : fier, aigre, acide.
  • CHMECKER (ou chméquer)   verbe  : sentir mauvais.
  • CHMOQUER             verbe : chercher avec insistance, comme un chien qui renifle une piste.
  • FEUGNIER               verbe : fouiller dans les affaires
                                  expression "Qu'est-ce qu'il vient feugnier ici celui-là"
  • CAILLER                  verbe  : geler
                                  expression "ça caille ici!" (il fait froid)
  • CHLASS                  n.m.   : un couteau.
  • CLANCHER              verbe  : ouvrir une porte " on clanche la porte"
                                  expression typiquement lorraine
  • HARQUINAH'           n.m. : personnage qui grimpe partout, sans prudence, faisant fi de la sécurité, imprudent.
  • GÂG                     prononcer gah-gah adj. : à l'abandon
                                 expression:" La maison était tout au gâgâ" portes ouvertes, toute abandonnée.
                                 à ne pas confondre avec GAGA : qui a perdu la raison.
  • MOUTIAH               n.m.  : mélange alimentaire peu agréable dans sa présentation,peu appétissant, pouvant provoquer des coliques.
  • GURGUEMUSE      n.f.     > mélange alimentaire plus agréable, plus appétissant que le précédent mais pouvant aussi provoquer des coliques.

Jean SPAITE     Octobre 2017

samedi, janvier 30 2016

Notre patois lorrain

Patois_Lorrain.gif

Avec le titre "Enseignement - Le patois lorrain en 10 leçons à Moivrons", l'Est Républicain du 20 Janvier 2016 - Édition de Nancy-page 02, nous présente un article intéressant.

A l'initiative de Mmes Isabelle DEFAUX institutrice en retraite habitant Nomeny, et de l'institutrice titulaire de l'école de Moivrons Elisabeth SENECAUX, les 19 élèves de la classe CP-CE1 ont fait connaissance avec le vocabulaire de notre patois lorrain qui mérite de ne pas être oublié. Bel exercice de mémoire de ces mots qui font partie de notre patrimoine culturel qui a permis de découvrir "la bocotte"(la chèvre), "la zaubette"(la fille), "la bedotte"(le nombril), et tant d'autres mots appris par les jeunes écoliers avec le sourire et le bonheur de mettre au jour un parler du siècle précédent.

Félicitations à ces petits lorrains pour leur apprentissage du patois de chez nous et nos compliments chaleureux au dévoué personnel enseignant pour leur initiative qui pourrait être imitée avec succès . Car notre patois lorrain qui chante notre province ne doit pas mourir.


Jean  SPAITE     Janvier 2016 

EstRepublicain160120.jpg
Crédit photographique : Est Républicain 20/01/2016 Edition de Nancy Page 2

lundi, août 3 2015

Un ermitage dans le paysage : Mystère...

Le récit qui va suivre est le fruit de conversations-souvenirs recueillies en son temps auprès des personnes suivantes :

  • Marthe MANONVILLER (1903-1987) épouse René FLAVENOT
  • Simone MANONVILLER (1906-1991) épouse René HENRY
  • Alice  HEFTER      (1874-1961) épouse Albert MANONVILLER (ma grand'mère)
  • Madeleine HOURDIAU (1898-1996) la mémoire du village.
    Cette dernière a confirmé toutes les informations sur le sujet.


D'après ces témoignages on peut situer les faits au XVIIIe siècle sans aucune précision.

En ces temps-là, il existait un ermite qui avait pris place à la limite de la commune de Fréménil mais sur le territoire de la commune voisine d'Ogéviller au lieu-dit "Le Champ PAILLOT". On peut s'étonner qu'un saint homme se soit établi dans cet espace dégagé aujourd'hui. A l'époque du récit, il devait y avoir un boqueteau servant d'abri pour cet ermite. Ce qui est sûr et qui a été rapporté par les parents, les grands-parents et les arrières grands-parents, c'est que les gens des villages voisins venaient rendre visite au saint homme, lui apportaient de la nourriture, et demandaient en retour l'intercession de "L'Armite du Champ PAILLOT", suivant l’appellation patoisante locale, pour accéder à leurs vœux, à leurs prières. 

Voilà, par de-là les ans ce qui s'est passé et ce qui a été transmis par de-là les générations. On ne connaissait pas le nom de ce brave homme ni le lieu dont-il était originaire. Ce que l'on savait, c'est qu'il passait sa vie à prier... POUR LES AUTRES. C'était un homme pieux et discret. De nos jours, il n'y a plus d'ermite dans notre paysage. Il reste le mystère.

Jean SPAITE    Août 2015

mercredi, juin 17 2015

Humour - Laurent Gerra chez les Vosges-patt'

RTL_Logo.jpgAvec notre billet "Le patois lorrain - Juin 2015", nous avons salué l'édition en patois du "P'tit Colas en causeries dâ Vosges".  Sous la forme humoristique, la radio n'est pas en reste !

A la radio sur l'antenne RTL, avec son inspiration très personnelle, Laurent GERRA aborde les personnalités diverses pour "les mettre en boîte". Son humour infaillible a tôt fait de dénoncer un fait d'actualité en imitant avec bonheur les voix qui vont de "Bonjour, c'est Johnny" à "Moi, Président, Moi, je"! Tout le monde reconnaît les personnages qui sont ainsi présentés.

Le Vendredi 8 Mai, Laurent GERRA a proposé avec l'accent voulu une émission consacrée à Jacques LANG, ancien ministre de la culture natif de Mirecourt, ayant pour titre "France Dié diffusera Top Chèvre". A St Dié une nouvelle chaîne de télé voit le jour. Le Jacquot nous dévoile les programmes en exclusivité. De l'exagération voulue, on note l'évocation truculente des personnages, la citation des villes et villages, sans oublier les expressions régionales qui nous rappellent quelque chose de connu. Voilà un bon moment à passer.

 A revoir sur RTL Replay Laurent Gerra 8 Mai 2015.


Jean SPAITE   Juin 2015


 

samedi, juin 6 2015

Notre patois lorrain (18ème partie)

Patois_Lorrain.gif

Nos amis internautes, curieux de "Notre patois lorrain" ont pris l'habitude de visiter notre site. Le dictionnaire (un bien grand mot !) "patois- français" engendre souvent des surprises et parfois un accès de bonne humeur mêlé au rappel des souvenirs. Et l'on est pas loin de conclure par un "Mon Dieu, c'était le bon temps !".
 
Dans notre article du 16 Octobre 2013 intitulé " Le patois lorrain ... à la radio", rappelons :
"Quand on vous dit que l'on parle encore le patois lorrain chez nous, vous êtes étonné et pourtant c'est la réalité".  Suivait l'évocation du présentateur de Radio Bleu-Sud Lorraine Maël LERNER, qui nous parlait de "chaouées" dans un bulletin météo, ainsi que le verbe "frâler" pour un bâtiment qui s'était effrondé. Voir également nos articles "Notre patois lorrain" du 18 Janvier 2013 et du 15 Octobre 2012.

Au-delà de ce rappel anecdotique, c'est L'Est Républicain du Jeudi 28 Mai 2015 (c'est tout récent) qui nous annonce la publication d'un ouvrage "Le p'tit Colas en causeries dâ Vosges" 144 p. Éditions Imav. 15 Euros + Frais d'envoi

Le Petit Journal du Girmont : Il s'agit des histoires du Petit Nicolas (Goscinny et Sempé) traduites en "dialectes vosgiens" qui font partie du patois lorrain. A l'origine de ces traductions en patois , Mme Elisabeth PIERRET passionnée par les patois locaux. Voir également l'Association "La Patoisante dâ tro R'vères" Tel. 03-29-66-55-30 ou 06-73-02-47-26.

Voilà de quoi vous esclamer :"Môôôn,le P'tit Nicolas !"

Vous voyez bien que not' patois lorrain n'est pas mort, nem' don !

Jean SPAITE       Juin 2015

vendredi, janvier 16 2015

Notre patois lorrain (17ème partie)

Patois_Lorrain.gif
  • SCHLASS         N.M.      Un couteau "Alors, il a sorti son schlass !"
  • SCHEULER      Verbe     Boire
  • SCHEULAH      N.M.      Scheulâh → un ivrogne (on dit aussi un scheulard)
  • TORCHON de PLANCHER N.M.    La serpillère
  • TOTOSSE         N.F.       La tétine
  • TOUILLER        Verbe    Remuer avec une cuillère
  • SE TRISSER      Verbe   Se sauver, déguerpir, dégager
  • TUTE                 N.F.      Une tûte → une trompette
  • USOIR              N.M.     Espace devant la maison lorraine. On y met le tas de bois de chauffage mais surtout le tas de fumier: plus il est important, plus le propriétaire est riche.
  • VAUTE              N.F.      Une vaute → Crêpe lorraine épaisse
  • VENTRET          N.M.     Tablier. On le retrouve aussi sous la forme "d'ventret" ou "d'vantreu". Un tablier que l'on met devant soi, devant son ventre pour le protéger des salissures.
  • VERGEON        N.M.      Elément supérieur d'une canne à pêche; scion souple.
  • VIGOUROU      Adj.       Vigoureux
  • VILAIN            N.M.       Poisson- Un chevesne
  • VOL'               Prép.      Volle → Voici
  • VOLETTE         N.F.       Plateau-support en osier pour servir la tarte
  • VORET            N.M.       Un cochon, un porc- déformation de verrat
  • ZAUBETTE       N.F.       Une fille un peu délurée
  • ZINGUE           Adj.       Zingué→ Bruit produit par un récipient en verre qui se casse" Il a envoyé zingué la bouteille contre le mur! "
  • ZOQUER        Verbe     Heurter, frapper "Il a zoqué la porte! "
  • ZONE              Adj.       Zôné → Ivre " Il est complétement zôné", il a perdu la raison, il est devenu fou
  • ZONER          Verbe     Zôner → bourdonner "Les abeilles du Lucien se mettent à zôner quand il va faire de l'orage"
  • WOUARE       Verbe     Wouâre → regarder "Viens wouâre": Viens regarder, viens ici. (Autre forme →" File Wouâre": Donne moi- déformation de refiler: refile-moi.)

Jean SPAITE     Janvier 2015

jeudi, janvier 8 2015

Notre patois lorrain (16ème partie)

Patois_Lorrain.gif
  • TAQUE             N.F.    Plaque de fond de cheminée en fonte décorée
  • TANGONNER  verbe   Demander avec insistance, sans se lasser
  • TATA                N.F.    Familièrement la tante
  • TATOUILLE     N.F.    Une correction musclée
  • TAUNIA           N.M.    Un être renfermé, sournois- Au féminin : une tauniâte
  • TAVELE           Adj.    Tavelé→ taché " L'année-ci, mes pommes sont toutes tavelées "
  • TIEUPER         Verbe   Cracher
  • TIEUPAH         N.M.    Personne qui crache fréquemment
  • TOJO               Adj.    Toujours "C'nâme po tojo" → Ce n'est pas pour toujours.
  • TOLET             Adv.    Ici "Le vol' tolet" → Le voilà ici
  • TONTICHE       N.F.    Une poupée grossière, sans apparat.
  • TOQUER         Verbe   Frapper "Le v'la qui toque à la porte"→ Le voilà qui frappe à la porte.
  • TOSSER          Verbe   Téter
  • TRAILLATTE     N.F.    Une épuisette
  • TRAMPOILLE   Adj.    Trampoillé→ Espace tout trempé, mal essuyé (on le trouve aussi sous la forme Trampouillé)
  • TREZOLLER    Verbe   Faire trembler le sol
  • TRICATTE         N.F.    La jarretière
  • TRINGELT        N.M.    Le pourboire
  • TRISSER          Verbe   Gicler, faire jaillir
  • TROLER          Verbe   Trôler, aller sans but précis "Qu'est-ce qu'y trôle comme ça le gaillard-là?"

Janvier 2015     J.S.

samedi, décembre 20 2014

Notre patois lorrain (15ème partie)

Patois_Lorrain.gif
  • RESSEPI      Adj.     Réssépi →Desséché "Mon'! mon gâteau il est tout réssépi !"
  • RIFFLEUSE  N.F.     Une machine à égrener, à écorcer. " On a une riffleuse pour peler les soles"
  • ROBATE       N.F.     Une robe démodée, très usée
  • ROMATISSE  N.M.     Un rhumatisme
  • RONDIO      N.M.     Une ronde
  • ROSSE        Adj.     Rossé → Avoir la figure couverte de taches de rousseur." Le gosse-là il a la gueule toute rossée"
  • ROUATER   Verbe    Rouâter → Regarder avec insistance, avec curiosité
  • ROYO         N.M.     Une rigole, un petit ruisseau
  • SAGAR       N.M.     Un scieur de planches dans une scierie
  • SAPRE        Adj.     Sâpré → Gros, grand, important, fort. "T'as un sâpré trou à ta culotte !" s’emploie aussi comme un juron:"Sâpré con !"
  • SCHMEQUER  Verbe    Schméquer→ Sentir (en général: mauvaise odeur)
  • SECHOT      N.M.     Séchot (ou chéchot) → Un petit sac, un sachet
  • SOTRE        N.M.     Sotré→ Un lutin, un esprit
  • SOYOTTE   N.F.     Une danse lorraine et plus particulièrement vosgienne
  • SUZON      Prénom   Suzanne
  • TAMBATTE  N.F.     Récipient pour mettre vivant le poisson pêché
  • TANDELIN   N.M.     Hotte en bois pour mettre et porter le raisin cueilli
  • TANER         Verbe    Tâner→ S'allonger, se coucher. "Il roupillait complètement tâné"
  • TANNEE       N.F.     Une raclée , une correction
  • TANTINE      N.F.     La tante

Jean SPAITE    Décembre 2014

dimanche, novembre 16 2014

Notre patois lorrain (14ème partie)

Patois_Lorrain.gif
  • RAPIA                N.M.    Avare, économe exagéré, "être près de ses sous"
  • RAPIATTE          N.F.
  • RANGRULE        Adj.    Rangrulé: frileux, qui accuse le froid, "avec le temps-là, me v'là tout rangrulé"
  • RAOUER            Verbe   Traîner, aller chercher fortune (en amour) ou "un bon couip à faire"
  • RAPOUTCHER   Verbe   Rapporter
  • RESSARCI          N.M.    Une réparation grossière (en couture)
  • RAVER                Verbe   Râver: rêver
  • REAL                  N.M.    Réal: sillon au bord d'un champ
  • REBABOUILLER Verbe   Rébabouiller: Couper la parole, interrompre avec véhémence
  • REBEUCHE         Adj;    Rébeuche: solide, robuste
  • REBIQUER          Verbe   Retrousser, dépasser en pointe "il a une mèche qui rebique sur la tête"
  • RECINER            Verbe   Faire un repas dans le courant de la nuit, réveillonner
  • RECHE               Adj.    Rêche: râpeux, rugueux, âpre
  • REGINGOT         N.M.    Un coup en retour, une extrémité d'un mot qui remonte (en écriture)
  • REGREFFER(se) Verbe   Se guérir, remonter la pente (santé)  
  • REILLOTTE         N.F.    Une ligne de plantation, "ma reillotte de carotte ne lève pas"
  • RELAVATTE         N.F.    (ou RELAVOTTE) Un torchon à vaisselle
  • RELOCHER         Verbe   Lécher son assiette
  • REMEMBRER      Verbe   Se rappeler, se souvenir
  • RETIRER             Verbe   Ressembler, "il retire de son père le gosse-là"
  • RETRIONNER      Verbe   Rétrionner: diminuer, restreindre

Jean SPAITE  Novembre 2014

vendredi, septembre 5 2014

Notre patois lorrain (13ème partie)

Patois_Lorrain.gif
  • POP                   N.M.   le popâ →le Père, le papa
  • PÔRE                   adj.   le pôre →le pauvre, "le pôre gamin !"
  • POTEYE                N.F.   ou poteille →la potée lorraine
  • POTOT                 N.M.   → un petit pot
  • POUILLATTE        N.F.   → la nuque
  • PRECHI-PRECHA N.M.   préchi-précha →une personne bavarde, qui fait des discours sans fin
  • QUEUNIAH          N.M.   → un endroit (en coin) encombré
  • QUEUMEROSSE  N.F.   → une écumoire
  • QUENOTTE          N.F.   → une dent d'enfant
  • QUICHE                N.F.   → patisserie, tarte traditionnelle lorraine (lard, oeuf, crême)
  • QUIQUÊLLE         N.F.   → la quiquêlle →la cime d'un arbre
  • QUOUARATTE     N.F.   → la carotte
  • RABABOUER       verbe  → couper la parole, contreverser
  • RABOUROU         N.M.   → le laboureur
  • RACE                   N.F.   → l'enfant (souvent employé au pluriel pour désigner la famille)
  • RADOSSER          verbe  → regrouper, rassembler
  • RAILLE                N.F.   ou raye →un sillon, une raie
  • RÂILLE                N.F.   → la racaille, " les gens-là, c'est d'la râille!"
  • RÂMINA              N.M.   → un caractère pessimiste, toujours à se plaindre, de râminer
  • RAMOLOTTE      N.F.   → la pierre à aiguiser les faux

Jean SPAITE    Septembre 2014  

jeudi, juillet 10 2014

Notre patois lorrain (12ème partie)

Patois_Lorrain.gif
  • NAPIOT (napiôt)            n.m.    (au féminin: une napiôte) un petit enfant qui ne grandit pas
  • NONON                         n.m.   → l'oncle "le nonon Jean"
  • OUALOU                        n.m.   → un marinier qui dirige un radeau fait de troncs d'arbres sur les rivières (Il y avait des oualous qui assuraient sur la Meurthe le transport des troncs d'arbres depuis Raon l'Etape jusqu'à St Nicolas de Port)
  • OUERE (ouaré)             n.m.   → le taureau- Se dit aussi d'un être malin , quelque peu méchant.
  • OURE                            n.f.   → l'heure
  • OYOT (oillot)                 n.m.   → le liseron
  • PAMPILLES                    n.f. pluriel → branches de saules ou de buis que l'on bénit à la fête des Rameaux et que l'on dépose sur la tombe des défunts.
  • PANIOTTE (pagnotte)   n.f.   → un petit panier fantaisie.
  • PASSOTTE                    n.f.   → une passoire, un tamis.
  • PATTES                         n.f. pluriel → des chiffons pour essuyer la poussière.
  • POUILLOTTE                  n.f.   → 1) le cou, la nuque.
                                                   2) première salade récoltée.
  • PELOTTE (pélotte)        n.f.   → une petite pelle.
  • PENDELOQUE               n.f.   → boucle d'oreille ou grosse perle de cristal qui pend d'un lustre.
  • PEPE (pèpè)               n.m.   → le grand-père.
  • PEUT                     adjectif   → vilain, pas beau, laid.
  • PIAILLA (piaillâ)           n.m.   → se dit d'un enfant qui pleure souvent, qui piaille.
  • P'TIOT                    adjectif   → petit , "le gosse-là il est tout p'tiot"
  • PIDOLE (pidôle)           n.f.   → une toupie.
  • PLUMON                       n.m.   → un édredon (avec des plumes)
  • PINEGUETTE(pinéguette)n.f.→ une mijaurée.
  • PIQUES                       n.f. pluriel → mots désagréables, "celle-là elle ne sait qu'envoyer des piques aux autres!" 

J.S.   Juillet 2014 

- page 1 de 3