La télévision nous offre chaque année le concours du plus beau village de France sous le titre "Le Village préféré des Français", une émission qui nous permet d'admirer un ensemble architectural différent suivant les régions , mais qui nous oblige à reconnaître notre modestie en ce qui concerne notre petit village.

Pourtant, d'années en années l'effort réalisé localement pour le fleurissement du village porte ses fruits et tout en présentant un aspect favorable et coloré se trouve logiquement récompensé par les instances officielles.

De l'époque du XIXe siècle et du début du XXe siècle, nos maisons lorraines avec leurs portes de granges à linteaux en anse de panier avaient le tort de voisiner avec le tas de fumier pourtant taillé au carré traduisant la richesse du propriétaire fermier. La voirie s'est aussi améliorée apportant un signe d'urbanisation. En notre XXIe siècle, on remarque un effort notoire dans la présentation des maisons qui, s'inspirant de la province voisine l'Alsace à laquelle nous sommes très attaché, s'affiche maintenant avec des fleurs et des parterres verdoyants.

Mais ce qui signale un village par dessus-tout, c'est le bâtiment le plus haut, le plus remarquable, en l’occurrence l'église. Tout le monde n'a pas la chance de posséder un château avec tours et donjon, mais nous avons une église qui se détache architecturalement de tout le bâti du village. Elle mérite une visite car elle recèle des tableaux et des meubles religieux de grande valeur et classés "monuments historiques". Reconnaissons aujourd'hui que la mise en valeur de l'ensemble mériterait un effort bienvenu. Nous avons hérité de nos ancêtres qui nous ont précédés dans l'Histoire de ce petit village d'une église bâtie à la force des mains, endommagée par les guerres, les révolutions, les tempêtes et les incendies; mais rebâtis, reconstruites courageusement avec l'aide des religieux mais aussi et surtout des paysans du lieu qui ont permis cette renaissance que nous devons pérenniser en ce XXIe siècle et pour l'avenir.

Eglise2014_01.jpg

Voir sur le site :

Comme nous l'avons indiqué précédemment, nous n'avons pas ici la présence d'un château fort attirant des touristes.

Mais nous avons la chance de posséder deux blockhaus construits par nos soldats lors de la première guerre mondiale avec des matériaux provenant des ressources locales.  Situés à l'Ouest du village (côté Bénaménil, Domjevin) et à l'Est (côté Ogéviller), ils avaient pour rôle de protéger notre village des attaques ennemies venant du Nord (côté Vezouze). Le blockhaus Ouest latéralement au CD 19A est bien visible mais mériterait une mise en valeur coïncidant avec la période actuelle du Centenaire de la guerre 1914-1918. Le blockhaus Est situé derrière le cimetière se trouve dans un état affligeant imposant un dégagement complet de son environnement immédiat.

Blockhaus.Ouest.2016.jpg

Voir sur le site :

Voici deux vestiges du conflit qui a fait tant de morts et qui accusent l'indifférence, la négligence, le manque de reconnaissance en local de notre génération.  Si rien n'est fait, dans les siècles à venir, la génération actuelle sera montrée du doigt par nos descendants en découvrant cette carence.

Il est grand temps d'agir pour la préservation de notre PATRIMOINE local, tant pour notre EGLISE que pour les deux VESTIGES MILITAIRES, fruits du travail opiniâtre de nos pères lors du premier conflit mondial qui a fait 18,6 Millions de morts il y a un siècle.(Voir Wikipédia)


Jean SPAITE     Août 2016