On en parle si peu qu'il nous semble légitime de rappeler leur rôle précieux et efficace : Les petits trains à voie de 0,60 de la guerre 14-18, appelés également les "Decauville" ou les "Tacots".

Fort heureusement , l'Est Républicain du 10 Novembre 2014 dans sa rubrique Dombasle sur Meurthe nous fait l'apport d'un écho du mini-réseau ferroviaire voie de 0,60 qui s'est implanté sur son territoire communal transportant matériel et munitions pour approvisionner les forces militaires françaises sur le front du Grand Couronné. A l'époque l'usine PERBAL, spécialisée dans la construction d'appareils de levage, fut convertie en usine de fabrication d'obus. Le petit tacot assurait efficacement le transport de ces munitions. L'article de l'Est Républicain est illustré d'une photo d'une locomotive "Péchot-Bourdon" 020+020 telle que celles qui ont circulé dans notre région, sans oublier les "Decauville" 030T sur le chemin de fer de la forêt de Mondon sur le parcours Ménil-Flin / Domjevin et Fréménil / Blémerey / Reillon. (voir notre article).

Tacot_Dombasle.jpg

Au cours de cette terrible première guerre mondiale, il n'y a pas eu que les taxis de la Marne pour assurer les transports militaires. Les petits trains, tout comme les grands des Compagnies de l'époque, ont pris une part importante à cet effort de guerre à leur manière.

Il est temps de s'en souvenir en rendant hommage à tous les cheminots-soldats de même qu'aux cheminots en activité mobilisés pour assurer les convois militaires bien souvent sous le feu de l'ennemi.

Jean SPAITE Décembre 2014

Crédit Photographique : L'Est Républicain du 10/11/2014