L'Eglise.

Notre église paroissiale ayant été endommagée en 1944 par les bombardements, une reconstruction totale de la toiture a été nécessaire la paix revenue en 1945-46.
Mais en 1987, soit plus de 40 ans plus tard, sous le mandat de Mr Yves ADAM maire, une rénovation complète a été réalisée par l'entreprise GERARD de Domèvre sur Vezouze. Nous publions une photographie des ouvriers couvreurs en plein travail sur le chantier de l'église. La photo date d'Octobre 1987.

Eglise - Changement du coq 1991
Après la réfection de la couverture du clocher, une entreprise spécialisée a procédé à l'installation d'un paratonnerre neuf ainsi qu'à la dépose de l'ancien coq-girouette qui était particulièrement endommagé. C'est la Société Electric-Antenn de Vandoeuvre qui a été adjudicataire du nouveau paratonnerre et du coq-girouette pour la somme de 42.000 Francs. Le nouveau coq a été béni par l'Abbé Charles BAILLY au cours d'une cérémonie traditionnelle rassemblant une nombreuse assistance. Avant la mise en place définitive du coq-girouette à la pointe du clocher, au dessus de la croix en fer forgé, une présentation itinérante a eu lieu de maison en maison. Cela a été l'occasion d'une offrande par les habitants pour les ouvriers travaillant en hauteur à l'installation définitive du "volatile" coiffant le clocher et surveillant notre village... Nous publions une photographie de la bénédiction du coq par l'Abbé BAILLY datant du samedi 11 Mai 1991. Les jeunes gens qui posent fièrement ce jour-là sont devenus grands aujourd'hui. Nul doute qu'ils seront contents de se revoir !

Pose du coq Eglise Fremenil 1991 01Pose du coq Eglise Fremenil 1991 02

Pour celles et ceux qui ont été témoins de la bénédiction du nouveau coq de l'église paroissiale, c'est un événement mémorable que l'on n'a pas souvent l'occasion de voir dans sa vie.

CoqEglise_Panorama


Nous  sommes en 2011. Le coq du clocher indique toujours d'où vient le vent. Depuis son perchoir, il constate avec inquiétude les tuiles recouvrant le toit de l'église qui ont un besoin urgent d'une remise à neuf pour guérir les fuites d'eau qui meurtrissent le plafond de l'édifice. Nous prenons rendez-vous pour ce chantier que nous espérons prochain.
Ce sera l'occasion de prendre une photo montrant les couvreurs au travail.

Jean SPAITE    Septembre 2011