PorteMonumentale01.jpgLe 25 Mars 2007 nous avons présenté la porte monumentale de Fréménil (4 Rue de la Prairie). Nous avons décrit cette porte à colonnes réalisée pour Nicolas MANONVILLER né en 1650 à Fréménil, évoqué les tristes circonstances qui l'ont endommagée fortement et l'ont amenée dans l'état que nous connaissons aujourd'hui. Si la porte ne signale pas de date en son fronton, nous pouvons estimer que la réalisation de cette oeuvre doit se situer en 1690.

L'architecture de cette porte ornementale est pleine de symboles. La niche centrale abrite une vierge qui assure la protection de la famille évoquée par les ronds inscrits dans le cartouche rectangulaire. Les motifs latéraux en forme de coquillages rappellent les parentés respectives paternelles et maternelles.

Quant au diadème supérieur semi-circulaire illustré par une forme de coquillage, il vient coiffer le tout et semble présenter au ciel une oeuvre accomplie : Avoir fait une belle famille.

Le linteau proprement-dit est accompagné par des enjolivures s'inspirant d'un décor végétal. L'ensemble est supporté par deux colonnes latérales traduisant une force solide sur laquelle on peut prendre appui. Beau message pour les temps futurs.

A la demande du CAUE 54 (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement de Meurthe et Moselle), la section "tailleurs de pierre" du CFA Jules VERNE de Saverne avait réalisé une copie à l'identique de la porte monumentale d'Ogéviller, datant de 1692. Il s'agit d'une oeuvre remarquable mise en place en 2007, qui orne avec bonheur le jardin du Conseil Général de Meurthe et Moselle à Nancy.

Et si, dans le cadre d'une épreuve à réaliser par une nouvelle promotion d'apprentis du CFA de Saverne, l'ancienne porte monumentale de Fréménil pouvait revivre dans les mêmes conditions ? Il n'est pas interdit de le souhaiter. Pourquoi pas !

Jean SPAITE Mars 2011