Les  cousins de Pentecôte sont arrivés à FREMENIL chez Marcel et Annie HANRIAT les 26 et 27 Mai 1996.
Pour les accueillir, l'Annie avait prèparé un discours en patois lorrain. De quoi les mettre dans  l'ambiance et faire revivre la langue de nos grands parents...

C'était il y a 14 ans déjà ......

J.S. Septembre 2010

Alors, comme ça, vous êtes enfin arrivés à FREMENIL?  Vous avez fait bon voyach'? Vous n'avez frâlé personne sur la N4 en v'nant par LUNETROU, par HERBE ou OGE?  Bon, alors on va pouvoir commencer!

C'est qu'on a dû feugnier longtemps pour préparer tout c'fourbi, mon hôme et moi...Surtout qu'mon hôme en question, le Marcel quoi, avait dècidé de casser sa goyotte pour vous recevoir sur la pelouse, sous une tente quand même, avec des planches et des trétaux en guise de table...Il aurait fallu être trop nisse... Vous vous rendez compte...surtout s'il avait pleu ! Même que l'aut'jour faisait pas clarteux du tout, on était pas rassurés, y a même tombé une de ces chaouées...Les chanettes ont pas arrêté de dégouliner de la journée...Mais ça a fait du bien à la pouillotte dans le jardin. Au moins, elle ne sera pas fiâche!   Bon, faut couper court, on n'va pas hocher les quetsches tout' la journée.

Comment ça, mon histoire n'est pas clarteuse?  Mais fallait venir avec vot' dictionnaire de patois bien sûr.
Bon, j'cause comme une trètrelle j'vois qu'vous r'zieutez du côté d'la table, on va y aller, mais faites attention à n'pas être trop foutraillés d'ici l' soir parce qu'on ne pourra pas coucher tout le monde dans un lit...peut-être dans la paille tout de même...
J'en vois des qui craillent des yeux comm' si n'comprenèment neni: Des parisiens pour sûr,qu'ont oubliés depuis bell'lurette leurs racines lorraines.

Ben n'ont qu'a s'y r'mett' au patois d'cheu nous, ça r'vient à la mode et ça n'aurait jamais dû la quitter. Les p'tiotes races ont bien du mal à suivre.Et ben, n'ont qu'a prendre un dictionnaire de not' patois lorrain (en v'la une bonn'idée de cadeau!) : ça vaut cent fois mieux qu'd'apprendre le javanais et d'causer en rap! Et pis mes p'tiots gamins, mes p'tiotes gamines, ça fait partie d'not' patrimoine la langue-là. Faut pas qu'ell' s' perde!

Alors ,vous aimez bien d' v' nir à FREMNI au pays des Piquants ? Conservez aussi not' patois d'cheu nous.  Ca fait partie d'nos racines.
Là d'sus, on lèv' nos verres: A la  bonne vôtre!!!