Saviez-vous que le premier propriétaire d'une voiture automobile à Fréménil a été Pierre CHATEL qui habitait au Faubourg (30 Grande Rue).  Il était entrepreneur de vannerie. C'est lui qui, à son époque, "ramassait les paniers", c'est à dire collectait le travail effectué par les vanniers du village. Ceci nous ramène dans les années 1920 à 1930. D'après les témoignages que j'avais recueilli il y a de nombreuses années, "son auto" était une  FORD  T.
 
Le second propriétaire d'une voiture automobile d'un habitant du lieu a été Christian ADAM, qui habitait derrière l'église (1 Rue de la Prairie) . Lui était entrepreneur de broderie perlée. Il était bien connu dans toute la région de la Vezouze et distribuait du travail à de nombreuses ouvrières à  domicile. Les perles, les paillettes et la chenille se trouvaient transformées en robes, corsages, plastrons, étoles, par des mains expertes et agiles.  Ce travail d'artisans doués était expédié à Paris pour les toilettes des dames fortunées et les habits des artistes de théâtre et de music-hall.  Christian ADAM était fidèle à la marque Citroën et dans les années 30, avant la 2ème guerre mondiale, il était au volant des célèbres "traction avant",  la 11 et puis la 15 !
 

Ils n'habitaient pas Fréménil, mais ils y venaient souvent, notamment pour les vacances d'été. Mr et Mme BLAISE de GERBEVILLER arrivaient avec leurs 3 enfants Jean, Madeleine et Maurice chez la grand-mère maternelle Mme Adrienne KRETZ qui habitait au 2 Grande Rue. Sur la photo qui illustre ce billet, nous sommes en 1936 et nous avons la chance de retrouver la petite famille posant joyeusement avec la voiture du Papa. Qu'elles étaient belles ces vacances chez la grand-mère de Fréménil.  La voiture était une   CHENARD.  Le propriétaire du véhicule en profitait pour une "révision technique", ou plutôt un grand nettoyage, les lanternes étaient déposées, de même que les roues de secours qui avaient normalement leur place de part et d'autre du capot. La voiture va donc être nettoyée "des pieds à la tête"!!!

A notre manière, avec un certain recul dans le temps, nous vous avons fait visiter le Salon de l'Auto dans notre petit village.

Jean SPAITE  Mars 2010