Voici une photographie exceptionnelle prise en 1937 par Paulette BENOIT, elle avait 21 ans et avait la chance, rare à l'époque dans notre village, de posséder un appareil photographique.
Exceptionnelle, la photographie a l'avantage de nous présenter 38 personnages dont beaucoup, hèlas, ont disparus.
Ce rassemblement de jeunes gens a été pris pour la postérité après la réalisation d'un reposoir devant la maison de Mademoiselle MENGIN.

Nous sommes avant la 2° guerre mondiale qui va voir la disparition de certains figurants de cette photographie :

  --André THIERY      9 ans   
qui décédera tragiquement à l'âge de 17 ans en 1945 en sautant sur une mine avec son père, lors du labourage d'un champ à FREMENIL.

  --René  THIERY      7 ans   
qui trouvera la mort à l'âge de 14 ans dans l'incendie d'une ferme à HARBOUEY en 1944.

  --Marcel BUSSELOT  17 ans   
mort en déportation en Allemagne à l'âge de 25 ans en 1945 au camp de concentration de HAUGSBURG-HANNSTETTEN après un séjour à DACHAU.   
                                                                                                                       
 Nous noterons la présence de :
- Gaston  CARMENTRE  12 ans et
- André   CARMENTRE  13 ans
futurs membres du Groupe de Résistance de FREMENIL (tout comme Paulette BENOIT qui prend cette photo)

ainsi que celle de futurs Maires de la Commune :
- Yves    ADAM    13 ans  qui sera maire de 1965 à 1995 et
- Pierre  THIERY   4 ans    ,,   ,,    ,,   1995 à 2001

En 1937, la population du village était de 195 Habitants et nous constatons que la jeunesse y était importante (environ 20 %), et tous, petits et grands avaient oeuvrés pour réaliser un reposoir, un autel que l'on élevait sur le passage d'une procession. "Le Reposoir", c'est une chose bien oubliée aujourd'hui, et totalement inconnue des jeunes générations actuelles. Il faut préciser que dans la religion catholique, certaines fêtes de l'année, notamment la Fête-Dieu, donnait lieu à des processions à l'extérieur de l'église, accompagnant le prêtre, portant le Saint-Sacrement, et les fidéles récitant des prières, soulignées par des cantiques repris en choeur par l'assistance.

Ce défilé itinérant dans le village, donnait lieu à un arrêt où l'officiant "reposait" le Saint-Sacrement ou les reliques sur un autel édifié à cet effet. C'était là "le Reposoir", oeuvre fleurie et décorée, élaborée souvent par la jeunesse du lieu, qui était fiére de son chef-d'oeuvre.

Plus de 70 ans après cet événement, nous devons constater qu'il n'y a plus en nos villages de tels rassemblements...

Par delà les chants, les banniéres et les processions pieuses, il nous reste cette photo-souvenir exceptionnelle: un témoignage d'une église bien vivante...   et le visage de 38 jeunes Fréménilois.

Précisons que le Prêtre de l'époque était Félix HASSENBOEHLER (Curé de 1936 à 1951). Il avait succédé à Emile HATTON.

Jean  SPAITE   Décembre  2009

PS : N'hésitez pas à cliquer sur les images afin de les agrandir.....