Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, février 6 2014

Notre patois lorrain (9ème partie)

Patois_Lorrain.gif
  • FION               N.M.            - Un reproche, une insulte (souvent employé au pluriel "des fions")
  • FIEUTER         Verbe          - Siffler (d'où un fieutâh →un siffleur)
  • FIACHE           Adjectif       -  (fiâche) Mou, flétri (la salade là est toute fiâche)
  • FIARER           Verbe          - Puer, sentir mauvais.
  • FOUILLER      Verbe          - Bêcher.
  • FOUILLANT    N .M.           - Une taupe.
  • FREUMECHE   N.M.           - (freumêche) Un fromage.
  • FRINGALE       N.F.            - La faim.
  • FRONCE         N.F.             - Une ride.
  • FRONGES       N.F. pluriel  - (des fronges) Fanes de carottes, de betteraves.
  • FEUGNER        Verbe         - Chercher, fureter.
  • GUEUNACHE   N.F.            - La bouche ("ferme ta gueunach'")
  • GAMBILLE       N.F.            - La jambe.
  • GAULER          Verbe         - Faire tomber les fruits avec une perche (une gaule)
  • GELINE            N.F.            - (géline) Une poule.
  • GUEUNICHE    N.F.            - Une poupée mal fagotée, se dit d'une femme qui ne soigne pas sa présentation (mal lavée, mal peignée, mal habillée)
  • GODICHE        N.M.           - (ou godichon) Niais.
  • GOYOTTE       N.F.             - (goillotte) Argent économisé,en réserve (avoir une bonne goyotte)
  • GRAILLE         N.F.             - La graisse.
  • GREULAH       N.M.            - (greulâh) Frileux (au féminin →une greulâtte)
  • GUIBOLLE      N.F.             - La jambe

Le monde des revues et des livres

La Nouvelle Revue Lorraine vient de paraître. Dans son No 24 Février-Mars 2014, nous avons retenu deux articles :

1. Portes monumentales dans les villages du Sud de la Lorraine :

Dans sa rubrique "Patrimoine Rural" sous la signature de Guy LEVIEUGE (pages 44,45,46) avec le titre "Les portes monumentales dans les villages du Sud de la Lorraine" nous retrouvons les portes monumentales qui nous sont familières dans la vallée de la Vezouze avec l'évocation des linteaux de portes. (Voilà un sujet que vous pouvez retrouver sur notre site : "Fréménil et sa porte monumentale"  et "Les inscriptions sur les linteaux de portes"

Nous vous informons de l'existance d'une Association pour la Préservation des Portes Monumentales du Lunévillois (APPM) en partenariat avec la Région Lorraine, le Conseil Général de Meurthe et Moselle et la Fondation du Patrimoine. Siège social: Hôtel de Ville 54300 LUNEVILLE.

Nous formulons le voeux que nos édiles locales se rapprochent de cette Association pour la mise en valeur des portes et linteaux de Fréménil. Rappelons que notre voisine Ogéviller a bénéficié d'une copie de sa porte monumentale qui est située près des services du CAUE (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement) dans l'enceinte du Conseil Général 48, rue du Sergent Blandan 54000 NANCY. La commune de Marainviller possède également une belle copie de sa porte monumentale qui trône maintenant près de l'église du lieu. Souhaitons que Fréménil retrouve aussi une copie de sa porte monumentale.

2. Chasse-neige :

Dans la rubrique "Nouvelle Hivernale" (pages 34,35) Philippe CHARPENTIER nous présente "Le Chasse-Neige" où l'on retrouve l'épopée de la mise au point de l'engin qui va permettre le dégagement des rues d'un village au siècle dernier.

Singulière coïncidence, dans notre récent article "La Route et le Progrès" sur notre site, nous avons évoqué les engins d'entretien de la route pour déboucher sur les engins de déneigement en période d'hiver. C'était l'évolution de la route et la marche du progrès en soulignant la fâcheuse opération actuelle en notre village: "Route non dégagée en hiver".  Nous attendions une réaction de la part des élus : ils sont là pour solutionner les problèmes des administrés, n'est-il pas vrai ?... Silence total !...

Nous constatons que la marche du progrès n'est pas continue. En ce moment, et à ce sujet précis, elle marque le pas d'une manière regrettable...  Attention, quand vient l'hiver, la neige va tomber...

Jean SPAITE   Février 2014

Le saviez-vous ? (Février 2014)

Centenaire :

On signale dans la presse l'anniversaire peu ordinaire de nos contemporains atteignant l'âge respectable de cent ans. Cela arrive un peu plus souvent maintenant étant donné l’allongement de la durée de vie grâce aux progrès de la médecine d'une part, mais également grâce à une bonne hygiène de vie des centenaires en question. Au siècle dernier, dans notre lunévillois, la cérémonie accompagnant l'anniversaire d'un centenaire n'est pas passée inaperçue. Il s'agissait de Monsieur ZALESKY de Mignéville et nombreux furent les invités au "repas des 100 ans du Père ZALESKY". Et des années plus tard, on en parlait encore dans nos villages!


Annonce à la cantonade :

Prétextant un équilibrage des populations entre les cantons des villes et les cantons des champs, nous assistons à un bouleversement important des périmètres des dits cantons. Les cantons des champs étant sur-représentés par rapport aux cantons des villes. Rappelons qu'à la tête de chaque canton, un conseiller général est élu ainsi que son suppléant. En regroupant nos cinq cantons actuels, soit 5 conseillers et 5 suppléants, il y aurait dorénavant deux conseillers pour un nouveau canton. Le nouveau canton regrouperait les cantons actuels de Arracourt, Blamont, Badonviller, Cirey sur Vezouze et Baccarat. Le nouveau canton de Baccarat compterait 92 communes et 80 kilomètres de périmètre.

Voilà de quoi bouleverser nos habitudes.  Serons-nous mieux aidés, mieux défendus, mieux gérés ?  A voir à l'usage !

Soulignons toutefois qu'il ne s'agit que d'un projet et qu'il peut encore subir des modifications.

Nous présentons l'inventaire des communes du nouveau canton de Baccarat et les deux cartes de notre département: 44 cantons actuellement, 23 cantons demain.

Jean SPAITE   Février 2014